Comment réussir son envoi de colis à l’international ?

La préparation du colis

Commençons tout d’abord par la mise sous emballage de vos articles, la première des actions efficaces et qui nous garantit un transport de nos colis vers l’international sûr et sécurisé.

Il est important de protéger sa marchandise contre les chocs et les empilements de colis grâce à des cartons double ou triple cannelure (épaisseur de l’emballage). Lorsque vos produits sont hautement fragiles (bouteilles de vin, appareils high-tech, vaisselle…), il faut utiliser un emballage adapté immobilisant vos articles.

Remarque : les emballages d’origine ne sont pas considérés par les transporteurs comme des cartons fiables. Vos biens peuvent rester à l’intérieur mais un second emballage viendra sécuriser le tout et répondra aux attentes des sociétés de transport telles qu’UPS, FedEx, Chronopost, TNT, DHL, GLS, Ciblex…

D’autre part, malgré les chaînes mécanisées de tri, votre livraison de colis à l’international passe par de nombreuses mains et prend la route, la voie des airs, le réseau ferré ou les cours d’eau. Toute cette manutention génère des secousses. Vos produits doivent être isolés des parois du carton afin que chaque choc soit absorbé par la zone tampon. A cela s’ajoute, un envoi de colis à l’international réalisé avec brio nécessite un rembourrage intelligent (papier bulle, polystyrène expansé ou extrudé…) qui fixe et empêche tout mouvement des articles à l’intérieur du paquet.

Enfin, nous éliminons tous risques dans notre expédition de colis vers l’international lorsque chaque chose est séparée l’une de l’autre et ne peut rentrer en contact entre elle ou avec les parois du carton extérieur.

Les conseils des transporteurs (Chronopost, TNT, UPS, FedEx, DHL…) incitent les expéditeurs à réaliser des colis résistant à une chute d’au moins 110 cm (hauteur maximum de la chaîne de tri ou du pont des camions de transport avec le sol).

Remarque : votre envoi de colis international est sécurisé lorsque le scotch utilisé colle efficacement, évitant toute ouverture malencontreuse ou intrusive. Par conséquent, n’hésitez pas à fermer votre colis international avec du ruban adhésif ou du gripeur ou tout simplement du scotch industriel large.

Un étiquetage précis et visible

Le premier réflexe est la présentation adéquate du bon de transport qui doit être fixé à plat et droit sur l’emballage. Il ne peut être plié, collé sur deux côtés du paquet ou à cheval sur les coins du colis et le code barre est lisible pour un scanner sans problèmes.

Bien souvent, la lettre de transport n’est pas le seul document exigé. La livraison de colis vers l’international doit renseigner plusieurs données au-delà des adresses et numéro de téléphone de l’expéditeur et du destinataire. Les liens économiques tissés au gré de l’histoire et des accords commerciaux demandent une attention accrue des lois légiférant le transport de colis international et des documents officiels requis pour franchir les frontières.

La France participe activement à la construction de l’Europe depuis ses débuts. Ainsi, la mise en place du Marché Unique attestée par le traité de Maastricht en 1992 a permis d’uniformiser les pratiques commerciales et les systèmes d’imposition au sein de l’Union Européenne. Les 27 membres ont ouvert leurs frontières et aboli tout contrôle d’identité, des biens, des capitaux et des marchandises transitant en son sein. Aucun document supplémentaire n’est demandé pour expédier vos colis dans l’espace européen. La seule taxe perçue sur le transport est la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).

En dehors de l’Union Européenne, il faudra fournir trois exemplaires d’une facture commerciale si vous êtes un professionnel et dans le cas où votre marchandise fait l’objet d’une commercialisation dans le pays de destination, trois factures pro-forma si votre envoi de colis à l’international est à titre privé.

Cependant, le transport de colis international dans le cadre d’une activité d’entreprise nous enjoint d’apporter des éléments spécifiques afin d’obtenir un dédouanement prioritaire de nos expéditions de colis vers l’international : numéro d’immatriculation opérateur économique (EORI), certificat EUR1, déclaration ou certificat d’origine, licence d’importation (concerne les marchandises dites sensible : matériel et produits médicaux, spiritueux et vins, denrées alimentaires…).

L’envoi de colis peut être refusé

  • Votre envoi de colis vers l’international peut faire l’objet d’un refus à l’entrée dans le pays de destination.

Les motifs sont multiples et ce paragraphe n’est présenté que pour vous informer sur les exemples d’interdit de pénétrer le sol de votre destinataire ou de votre client car vos articles, contenus dans la livraison de colis international, contiennent des matières dangereuses :

  • Produits ménagers : présentent parfois un aérosol, colles et peintures inflammables (Classe 3).
  • Articles de sport : comportent des munitions ou du gaz comprimé comme les bouteilles de plongée (Classe 1 et Classe 2).
  • Médicaments : recèlent de l’alcool ou sont conservés à très basse température avec de la neige carbonique (Classe 5).
  • Cosmétiques : peuvent contenir des produits hautement inflammable (Classe 3).
  • Pièces automobiles : renferment des additifs pour carburant, un aérosol ou des batteries ou piles au lithium.
  • Equipement médical : thermomètres ou appareils de mesure de tension concentrant du mercure.

 

L’équipe www.expedierpascher.com est experte sur toutes les questions de transport de colis international et se montre disponible pour toutes vos interrogations au 0952875940 ou sur contact@expedierpascher.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *